Tournage © ACA
 
  • Obtenir une version PDF des pages de la rubrique

Le déroulement chronologique

 

Faire un film demande à mobiliser des dizaines de personnes, mais aussi des considérations techniques, matérielles, économiques. L'artistique, dont s'occupe le réalisateur, ne représente que
la partie visible de l'iceberg.

© Benoit LinderPour découvrir la face cachée d’un mécanisme pour le moins complexe, rien ne vaut l’observation. Toutefois, ceux qui ont eu la chance de mettre les pieds sur un plateau ont sans doute été surpris. Pour l’œil non averti, un tournage peut être décevant : certains courent partout tandis que d’autres attendent on ne sait quoi, et rien ne semble vraiment se passer. Quant aux prises,
elles ne durent souvent que quelques secondes et prennent de longues heures d’installations techniques.

La difficulté est encore accrue par le fait qu’il existe autant de tournages que de réalisateurs et que la donne est, pour chaque film, modifiée par le budget et les besoins du scénario.

Il existe pourtant un dénominateur commun à tous ces projets : la structure du tournage, étape par étape.
C’est cette ossature primordiale qu’étudie ce chapitre. Sans prétendre à une impossible exhaustivité, il entend présenter un résumé des étapes nécessaires à la construction d'un film jusqu'à la fin du tournage. Il articule donc chronologiquement les interventions des différents postes autour de trois étapes majeures - la préparation,
le travail sur le plateau et les "rendus" - afin de comprendre comment se matérialise un projet.