Tournage © ACA
 
  • Obtenir une version PDF des pages de la rubrique

Le dépouillement

 
Comme son nom l’indique, cette phase essentielle à la préparation du tournage demande à dépouiller le scénario de tous ses éléments principaux : les personnages, les décors, les accessoires, les costumes, la décoration, les véhicules, le maquillage, les cascades, les effets spéciaux, la figuration, les animaux, etc.

Le dépouillement compte, selon la complexité des scènes, au moins une page de récapitulation par séquence. Jamais figé, il ne cesse d’être modifié au fil de la préparation et du tournage.

Pourquoi une telle mise à nu du scénario ? Pour quantifier, classer et surtout chiffrer les besoins du film et ne rien oublier lors du tournage.

Il s’agit d’un travail long et minutieux, d’autant qu’un scénario suppose des éléments plus qu’il ne les précise. Il faut donc savoir anticiper et ne pas omettre les détails que le texte ne mentionne qu’une fois. L’assistant doit surtout penser à préciser les éléments de raccord, car le tournage de deux séquences se suivant au montage peut être très espacé dans le temps.

Citons également la liste des silhouettes et figurants.
Il s’agit en fait d’un dépouillement spécifique pour les figurants, dits aussi acteurs de complément. On y distingue les silhouettes et les figurants. Une silhouette, contrairement aux figurants, est reconnaissable en tant que personnage unique et peut avoir du texte – 35 syllabes maximum selon la législation !-, c’est alors une silhouette parlante. Les figurants, quant à eux, sont une foule anonyme et doivent légalement toujours être en groupe pour conserver ce statut.
L’élaboration de cette liste a pour intérêt de gérer plus aisément la figuration et de pouvoir répartir harmonieusement les mêmes acteurs de compléments sur diverses séquences.